Accueil / Nos travaux scientifiques / Économie sociale et solidaire

 

 
Économie sociale et solidaire
 
AgoraLes AGORAS de l'ESS organisées par le CIRIEC-France ont pour vocation de saisir et d'interroger les tendancesde l'économie sociale et solidaire en mobilisant les travauxde recherche les plus récents et en les mettant en débatavec les acteurs.
 
Elles contribuent à préciser ce que peut êtreun « projet politique » de l'ESS.
 
 
« Les dynamiques territoriales de l'ESS »
 
 
était le thème de la première AGORA (24 septembre 2019 au Musée Social). Elle a permis de saisir les différentes dimensions des interactions entre ESS et territoires, en particulier les processus de territorialisation, de construction de solutions originales et de diffusion de celles-ci. Elle a permis, également, d'appréhender la relation existant (ou non) avec les pouvoirs publics dans la construction de solutions locales.
 
Trois chercheurs ont apporté leur regard particulier, au cours d'une table ronde animée par Timothée DUVERGER et Nadine RICHEZ-BATTESTI :
 
Xabier ITÇAINA (CNRS, Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux) a présenté une approche en termes de régimes territoriaux de l'ESS en proposant d'appliquer une perspective de sciences sociales aux dynamiques territoriales de l'ESS, en prêtant une attention particulière à trois dimensions :
 
- le rôle joué par les héritages historiques dans la constitution des matrices territoriales de l'ESS ;
- la façon dont l'ESS s'intègre dans les régulations économiques et politiques territoriales ;
- le rôle joué par l'ESS dans la construction et le traitement des problèmes publics territoriaux.
 
Son analyse s'est appuyée sur des enquêtes qualitatives conduites auprès de dynamiques territoriales d'ESS en Pays basque et en Sud Aquitaine.
 
Laurent FRAISSE (Laboratoire Interdisciplinaire de Sociologue Economique, LISE, CNAM-CNRS) a abordé la construction des politiques locales de l'économie sociale et solidaire en France. Il a montré comment des coalitions d'élus, techniciens, représentants de têtes de réseaux régionales, entrepreneurs et responsables locaux de structures d'accompagnement et de financement ont participé à la consolidation de la terminologie « ESS » qui est une singularité française.
 
Il a souligné l'importance de l'expérimentation au niveau des collectivités locales pour mener une action publique dédiée à l'ESS. Pour lui, c'est à partir de ces expérimentations que de nouvelles thématiques et des instruments spécifiques de soutien ont été mis en place sans référence au cadre normatif qu'est devenu la loi-cadre sur l'ESS. Il conclut en soulignant que les politiques de l'ESS se déploient en tension entre une politique de reconnaissance par la mise en place de dispositifs spécifiques et la volonté d'agir en transversalité sur les principaux enjeux du territoire.
 
IMG_2734Il insiste alors sur le fait que tout cela n'a pu se mettre en place que par des expérimentations de processus de co-construction de l'action publique dont il distingue trois configurations :
 
- La première est une co-construction « corporatiste »dominée par un face à face entre élus et techniciens de la collectivité et les principales têtes de réseau.
- La deuxième configuration mixe un processus participatif ouvert à l'ensemble des acteurs intéressés tout en s'appuyant sur des responsables de réseaux légitimes et compétents.
- La troisième et dernière configuration inscrit la co-construction des politiques de l'ESS dans le cadre d'instances consultatives locales impliquant des organisations représentatives des milieux économiques et sociaux du territoire.
 
Il conclut en indiquant que, de manière comparative, les politiques de l'ESS sont plus co-construites et participatives. Surtout, elles ont eu le mérite de nombreuses initiatives et entreprises qui étaient sous-estimées dans les représentations économiques des élites locales et mal prises en compte dans les instruments des politiques de développement.
 
 
Elisabetta BUCCOLO (sociologue, Maître de Conférence au CNAM, membre du LISE-CNRS) : a fait part des travaux menés lors du Colloque de Cerisy de juillet 2019 portant sur « Territoires solidaires en commun : controverses à l'horizon du translocalisme » dont l'objectif était de débattre des questions des territoires solidaires à partir de l'hypothèse d'un translocalisme des communs.
 
Elle indique que les différents intervenants ont questionné notamment les manières dont les solidarités locales autour de diverses ressources (santé, logement, énergie, emploi, culture…) s'articulent aujourd'hui à des solidarités jouant à des échelles territoriales plus larges. Elle souligne que l'on peut considérer que se déploient aujourd'hui sur les territoires des constructions sociales qui relient diverses échelles spatiales, voire temporelles : de l'ancrage local à un élargissement progressif des dimensions, jusqu'à atteindre, parfois, une configuration mondiale.
 
Elle interroge enfin sur la manière dont ces multiples réalités qui se développent dans les territoires, portées par l'économie sociale et solidaire, le mouvement du libre ou les mouvements sociaux, peuvent ne pas se limiter à panser les plaies des crises écologiques, démocratiques et sociales et à quelles conditions elles peuvent, à l'inverse, faire système selon de multiples échelles autour d'un socle commun de nouvelles solidarités.
 
Chacune de ces interventions a fait l'objet d'échanges avec la salle et a permis de commencer à tracer des pistes pour les futurs travaux du CIRIEC.
 
 
 
 
Autres travaux récents du CIRIEC International :
 
- Évolutions récentes de l'économie sociale dans l'Union européenne, sous la direction de José Luis Monzón et de Rafael Chaves, 2016, accessible gratuitement en cliquant sur lien suivant
 
- Providing public goods and commons. Towards coproduction and new forms of governance for a revival of public action, (Offir des biens publics et des communs. Vers la coproduction et de nouvelles formes de gouvernance pour la revitalisation de l'action publique, sous la direction de Philippe Bance, CIRIEC Studies Series n°1, mars 2018 (en anglais), accessible gratuitement en ligne à par le lien suivant : http://www.ciriec.uliege.be/publications/ouvrages/providing-public-goods-and-commons/ 
Version téléchargeable en français de (introduction et conclusion) : Offrir des biens publics et des communs et revitaliser l'action publique dans le cadre d'un processus de « destruction créatrice »  http://www.ciriec.uliege.be/wp-content/uploads/2018/10/WP2018-08.pdf
 
- Social and Solidarity-based Economy and Territory, From Embeddedness to Co-construction, sous la direction de Xabier Itçaina et Nadine Richez-Battesti, septembre 2018, (en anglais), Collection économie et économie publique, Peter Lang. Présentation et commande de l'ouvrage : https://www.peterlang.com/view/title/68076 
Plan du site | Espace gestion

Ciriec-France 7, passage Tenaille 75014 Paris T : +33 (0)1 40 52 85 49 - © Copyright 2017 Tous droits réservés - Réalisation OGMYOS 2017     S'abonner et lire au format RSS